[vide]

Depuis quelques années , la consommation des eaux en bouteilles explose. Les lobbys agroalimentaires se sont positionnés sur un marché en plein boom  par un marketting agressif , axé sur la preservation de la santé. Les profits sont énormes pour ces entreprises  qui captent  et exploitent  l’eau de sources  ou de nappes   ayant échappé à la pollution.

L’envers du décor est bien différent et ces quelques informations nous paraissent essentielles.


  • L‘eau minérale en bouteille plastique coute cher a l’environnement

« En consommant en moyenne plus de 142 litres d’eau minérale naturelle en 2006, les Français sont après les Italiens et juste derrière les Espagnols, parmi les premiers consommateurs d’eau minérale naturelle en Europe et dans le monde. » d’après la Chambre Syndicale des Eaux Minérales.

Selon une étude publiée par l’Earth Policy Institute aux Etats-Unis : Alors que l’eau minérale en bouteille n’est souvent pas plus saine que l’eau du robinet dans les pays industrialisés, elle peut coûter jusqu’à 10 000 fois plus cher si l’on tient compte de l’énergie utilisée pour la mise en bouteille, les livraisons et l’éventuel recyclage des contenants, a averti Emily Arnold, auteur de l’étude sur l’eau. A environ 2,50 dollars le litre, l’eau en bouteille coûte finalement plus cher que l’essence", ajoute-t-elle.

Par ailleurs , et contrairement à d’autres pays Européens pratiquant depuis longtemps et avec efficacité le système de consigne des bouteilles en verre (notamment l’Allemagne et les Pays bas), les sociétés  Francaises,  non soumises à ces obligations de consigne, utilisent à outrance des emballages plastiques  dont le recyclage réel n’atteindrait qu’un très faible pourcentage et une énorme quantitée de bouteilles  sont ainsi  incinérées.

 

  • Le plastique des bouteilles libère des perturbateurs endocriniens dans l’eau minérale.

Ils pourraient avoir des effets sur la santé, y compris à faibles doses. Une étude menée par deux chercheurs allemands récemment publiée dans une revue scientifique révèle, selon un article du Figaro, que « l’eau minérale des bouteilles en plastique contient deux fois plus d’hormones (féminines ou masculines) que celle stockée dans des bouteilles en verre ou l’eau du robinet. Autrement dit, le plastique libère dans l’eau ce que l’on appelle des perturbateurs endocriniens ». Et plus longtemps l’eau reste stockée en bouteille, plus les taux d’hormones augmentent... Leurs effets à très faible dose sont encore très mal connus, mais ils sont soupçonnés de modifier chez l’homme le développement et les fonctions sexuelles et reproductrices. http://sante.lefigaro.fr/actualite/2009/04/21/9507-faut-il-bannir-bouteilles-deau-plastique


  • Les minéraux contenus dans l’eau sont-ils bénéfiques pour la santé ?

 

Le Professeur Henri Schroeder, spécialiste mondial en matière de minéraux, affirme que nous ne pouvons assimiler tout au plus qu’1% des minéraux contenus dans l’eau, et que les minéraux inassimilables encrassent notre organisme Ces recherches peuvent être confirmées par de banales observations : Dans certaines régions où l’eau du robinet est très calcaire, on retrouve malgré tout des personnes souffrant de déminéralisation et de décalcification. La forte teneur de l’eau en calcaire est à mettre en rapport avec les 3.500.000 opérations annuelles de calculs rénaux en France.

Pourtant, la plupart des gens pensent que tous les minéraux, quelque soit leurs origines, sont bons pour la santé. Ce qui n’est pas du tout le cas, voici pourquoi : en biologie, il existe deux grandes classifications d’êtres vivants :

- les autotrophes (plantes, micro-organismes) qui ont seuls la possibilité d’assimiler directement les minéraux

- les hétérotrophes (homme, animal) qui sont incapables d’assimiler directement les minéraux s’ils ne sont pas transformés au préalable par les plantes et les végétaux (fruits, céréales et légumes).

L’être humain ne peut assimiler que des minéraux organiques. Ils sont dotés d’une structure moléculaire dissymétrique . On dit qu’ils sont actifs. Les minéraux de l’eau, eux, ont une structure moléculaire symétrique ; ils ne dévient pas le plan de polarisation de la lumière et sont inactifs, inertes. Les minéraux contenus dans l’eau ne sont donc pas assimilables par notre organisme et ne font que l’encrasser, contribuant ainsi, comme l’a démontré le Prix Nobel WARBURG, à l’apparition du cancer, par perturbation de la pression osmotique extra cellulaire.



  • Les eaux embouteillées : une manne pour les lobbys


Rechercher
Gamme de prix:
Devis
Payez votre devis en ligne!
Newsletter
Recevez des offres attractives et des infos exclusivement destinées à nos membres.
LIVRAISON GRATUITE dès 150 € d'achat
REMISE DE 1 % dès 1000 € d'achat